16 avenue de Limburg, 69110 Sainte Foy Les Lyon

Comment transformer une voiture diesel en éthanol ?

Depuis 2007, l’utilisation d’une voiture qui roule à l’éthanol est autorisée dans toute la France. Dénommé également bioéthanol ou E85, ce type de carburant provient essentiellement des végétaux riches en saccharose, tel que l’amidon de blé, le maïs, la canne à sucre, la betterave, etc. Même s’il compte encore actuellement peu d’adeptes, une chose est sûre, son coût est très faible, avoisinant les 0,69 euro par litre. L’éthanol fonctionne avec les moteurs essence d’après 2000 et de type Flex Fuel. Mais comment transformer une voiture diesel en éthanol ?

L’éthanol c’est quoi ?

L’éthanol est un alcool d’origine végétale que l’on découvre habituellement dans les boissons alcoolisées. Il s’utilise fréquemment dans l’industrie comme désinfectant ou solvant. Ce produit a souvent l’aspect concentré et hydraté. Il est destiné à être mélangé à l’essence ou au diesel pour la consommation des moteurs d’un véhicule. Malgré son coût très faible, l’éthanol est peu adopté dans le monde entier. Il n’occupe que 2 % de la consommation intérieure de carburant aux États-Unis contre 30 % au Brésil.

En vérité, l’éthanol n’est pas un élément nouveau dans le monde. Il a déjà existé depuis longtemps. Son origine remonte à l’apparition des moteurs thermiques, à l’époque où il n’y a pas encore eu d’essence ni de gasoil. On peut mentionner la Ford T sortie en 1908. Le produit s’est élargi, puis disparaît ou est seulement dissimulé vers 1960 dus à l’abondance du pétrole sur le marché.

Ce n’est qu’après le choc pétrolier de 1973 que sa production a été reprise au Brésil et aux États-Unis. Bon nombre de programmes de recherche sont établis selon lesquels l’éthanol est mélangé avec l’essence. De nos jours, les États-Unis prennent la tête du classement en matière de production d’éthanol (48 %), suivis du Brésil (31 %).

Si la vente de ce biocarburant est autorisée sur la terre française en 2007, elle s’est étendue par la suite dans d’autres pays, comme l’Australie, la Chine, la Thaïlande, l’Inde, etc.

Les bienfaits et les inconvénients de l’éthanol

L’usage de l’éthanol a l’avantage de limiter l’émission de gaz à effet de serre vu le fait qu’il est produit à partir de la biomasse. Il s’agit de la source d’énergie la moins chère par rapport à l’essence ou au diesel. C’est une bonne alternative à ces deux derniers pour limiter la dépendance énergétique en pétrole des nations. En plus, elle contribue au lancement des énergies renouvelables. Comme c’est du diesel, il n’y a pas de risque pour l’autoallumage.

Par ailleurs, la production d’éthanol favorise la déforestation. Elle puise fortement de l’eau et réclame l’utilisation massive d’eau, de fertilisants, de pesticides et d’herbicides. Étant donné que ce type d’alcool est issu de plantes, qui sont dédiées particulièrement à la consommation alimentaire, ce qui a entrainé une augmentation du cours des denrées alimentaires.

Comment transformer une voiture diesel pour rouler au vert ?

Au cas où votre véhicule est jugé incompatible avec le super éthanol, le moteur risque de subir rapidement une dégradation précipitée, surtout certaines pièces telles que le filtre ou les soupapes. L’alcool est dédié à alimenter notamment les véhicules fonctionnant à l’essence ou hybrides essence-électrique, grâce au montage d’un kit de conversion Flex fuel, ou les véhicules polycarburants d’origine.

Acquérir un véhicule Flex fuel polycarburant, doté d’un moteur spécialement conçu pour fonctionner avec différents types de carburants, n’a donc pas besoin de boîtier pour fonctionner à l’E85. Sinon, cette transformation est légalement autorisée, en utilisant uniquement un boîtier d’adaptation, fabriqué par l’une des quatre entreprises : Flexfuel Company, Bio Motors, ARM Engineering ainsi que Borel. Chacune d’elles est agréée pour certaines classifications de moteurs et puissances fiscales. Le processus est néanmoins déconseillé à une automobile équipé d’un moteur diesel.

Mais ce n’est pas toujours le cas. Il est possible de transformer une voiture diesel en éthanol. La solution innovante d’IFP Energies Nouvelles permet de faire fonctionner un véhicule diesel durable avec l’éthanol, dédié majoritairement aux motorisations essences. Il s’agit du concept, dénommé EASI « Ethanol alternative for a sustainable diesel vehicle » signifiant en français « Solution éthanol pour un véhicule diesel durable ».

Cet organisme public de recherche, d’innovation industrielle et de formation a pour mission de développer leurs technologies, leurs propres performances, économiques et durables en matière d’énergie, de transport et de l’environnement.

Tout d’abord, cette entreprise de nouvelles énergies a mis au point un nouveau carburant mélangeant le bioéthanol et les biocarburants diesel, issus de premières et de secondes générations. C’est cela qui corrige les caractéristiques naturelles de l’éthanol, qui semblent peu compatibles à la technologie diesel.

IFP a pu montrer que ce mélange 100 % bio à base d’éthanol peut faire rouler un véhicule diesel de série (Citroën C4) longtemps et sans modification importante du moteur ou du véhicule. À cela s’ajoute la possibilité de limiter de manière remarquable les émissions de CO2.

Quels sont les risques de l’utilisation de l’éthanol ?

Avant de se lancer dans un processus de transformation d’une voiture en éthanol, il est préférable de prendre en compte surtout les risques. Pour un moteur fonctionnant au diesel, ceux-ci sont énormes. En fait, s’il n’est pas à la base compatible avec le super éthanol, les dégâts seront remarquables.

Bon nombre de motorisations, notamment les plus récentes, acceptent une quantité importante d’éthanol. Néanmoins, lorsque la sonde Lambda a la pleine charge, elle ne corrige plus le mélange. De ce fait, le risque de destruction est démesuré.

À l’inverse de ce que pensent les gens, l’éthanol n’endommage en aucun cas le pot catalytique. Au contraire, elle améliore sa longévité grâce à la combustion beaucoup moins carbonée. Contenant de l’eau, l’alcool est capable d’endommager les injecteurs et autres éléments métalliques.

Quelle que soit la ressource fossile, l’alcool a tendance à réduire le rendement du véhicule. Le temps de reprise peut être plus long. En plus, le moteur le véhicule met plus de temps à démarrer à froid, encore moins avec les températures négatives.

Comme sur un véhicule essence, certains points sont remis en cause. Entre autres, la qualité écologique de l’éthanol n’est pas bien fondée. Des produits chimiques très polluants font toujours partie du composant de bioéthanol.